Home / Culture / Ultra-modernité de Paco Rabannes, Week-end Les Echos

Ultra-modernité de Paco Rabannes, Week-end Les Echos



01. Entre contours nets et héritage hérité, Julien Dossena livre sa vision de la femme Paco Rabanne

Dans une salle du Palais de Tokyo plongée dans l'obscurité, des projecteurs multicolores, le passage de silhouettes ultra-colorées, éclectiques, aux accents années soixante-dix. Sur la toile de fond du titre "Message personnel" de Françoise Hardy en 1973 – l’une des icônes de Paco Rabanne – les mannequins, cheveux lâches et maquillage naturel, apparaissent parfois dans des robes à fleurs fleuries qui coupent, des gilets légers combinés à des chemises à col oversize, ultra ̵

1; pantalon slim imprimé en combinaison avec le message voulu – chemises en collaboration avec Peter Saville (3 au total), ensembles qui allient références stylistiques et matières a priori opposées (pois et rayures, fleurs et carrés, cuir et mousseline).

Sur la page des accessoires, les modèles sont présentés avec des sacs XXL à franges avec poignées géométriques. L'ensemble évolue constamment entre structure et fluidité. Les éclairs futuristes imaginés par le couturier espagnol Paco Rabanne dans les années 60 ne sont jamais longs et s’expriment dans le même esprit, entre des pièces métalliques – des motifs floraux imprimés – qui ont fonctionné dans le flou, des hommages transmis à l’habillage des collections et des signatures en argent 19659004] 02. Le flottement de soi

© WWD / REX / SIPA

Nouveauté cette saison, Julien Dossena enverra sur le podium une série de silhouettes masculines (10 sur 47 silhouettes). Ces derniers répondent à des silhouettes féminines dans un jumeau parfait, à tel point que les pièces semblent interchangeables, entre combinaisons de ceintures noires, sellerie en denim ou argent à la taille légèrement accentuée, pantalons de cuir serrés et T-shirts à l'esprit cotte de maille avec cœur rouge ou pantalon à fleurs.

03. Les ambitions du club

Ici chaque invité a retrouvé à sa place six miniatures de parfum fait maison, avec un flacon souple et un packaging métallisé et ludique à l’esprit futuriste, très Paco Rabanne. Voici Pacollection, un ensemble de six fragrances de fluide génital – le dernier né de la maison – appelé Dangerous Me, Genius Me, Erotic Me, Fabulous Me, Crazy Me et Strong Me. Pour la première fois en matière de parfum, c'est Julien Dossena qui a introduit le concept de ce projet, le style et le design des flacons. Une ligne de comportement suggérant que Puig, le géant cosmétique catalan à qui appartient la maison, offre une nouvelle visibilité – plus luxueuse et moderne – à leur jus, en les associant à la mode. Julien Dossena





Source link