Home / Maroc / Programme intégré de soutien et de financement aux entreprises: réalisation de Royal Vision pour promouvoir l’entrepreneuriat

Programme intégré de soutien et de financement aux entreprises: réalisation de Royal Vision pour promouvoir l’entrepreneuriat



Programme intégré de soutien et de financement aux entreprises: réalisation de Royal Vision pour promouvoir l'entrepreneuriat

Jeudi 1

6 juillet 2020 à 12h30

Rabat – La célébration du vingt et unième anniversaire de l’accession de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu l’aide, au trône de ses glorieux ancêtres est une occasion unique de réfléchir sur les différentes actions et initiatives prises par le Souverain pour renforcer les compétences des jeunes et assurer leur une meilleure insertion socio-professionnelle.

Consciente de l’atout important qu’elle représente et du rôle central qu’elle joue dans la réussite d’un projet de développement, SM le Roi n’a cessé au fil des années de travailler, de manière ferme et décisive, au bénéfice du développement des jeunes, en leur fournissant divers outils. ce qui peut stimuler l’esprit d’initiative et d’entreprenariat à domicile et leur garantir une meilleure intégration socio-économique.

Le programme intégré de soutien et de financement aux entreprises, établi conformément aux hautes lignes directrices du discours royal à l’occasion de la séance du Parlement à l’automne 2019 et lancé par le souverain le 27 janvier dernier, est une nouvelle incarnation de cette préoccupation royale pour les jeunes et de la vision royale pour la promotion de l’esprit d’entreprise. .

Ce programme, qui contient plusieurs mesures destinées à contenir et surmonter les difficultés qui entravent l’accès au financement pour les jeunes chefs de projet et les très petites et petites entreprises, vise à favoriser l’accès au crédit bancaire pour le plus grand nombre de jeunes qualifiés, chefs de projet et de différentes catégories sociales, afin qu’ils peuvent s’engager dans l’entrepreneuriat et profiter des meilleures chances de réussite.

Il vise également à soutenir les petites et moyennes entreprises spécialisées dans les activités d’exportation, notamment vers l’Afrique, et à leur permettre de capter une partie de la valeur ajoutée générée au profit de l’économie nationale et à faciliter << l'accès aux opportunités bancaires et professionnelles et économiques >>. l’intégration, pour tous les citoyens en général et pour les travailleurs du secteur informel en particulier.

Le programme intégré de soutien et de financement des entreprises vise également à soutenir les projets d’entrepreneuriat dans le monde rural, en particulier ceux qui sont de petites ou très petites entreprises, qu’elles soient agricoles ou non agricoles, indépendantes ou jeunes. chefs de projet, jeunes entreprises innovantes et petites exploitations (personnes physiques ou morales).

Les futurs projets d’investissement sont également éligibles dans le cadre de l’opération de marquage collectif.

Pour assurer cette réussite, un compte de crédit spécial “Fonds de soutien au financement de l’entreprenariat” a été créé dans le cadre de la loi de finances 2020. une enveloppe de 8 milliards de dollars financée par l’État, le secteur bancaire et le Fonds de développement économique et social Hassan II.

Cette initiative royale, qui favorise l’accès au financement des jeunes chefs de projet, s’est accompagnée de plusieurs mesures de renforcement des compétences des jeunes, en leur dispensant une formation de qualité, selon de nouveaux supports et critères de formation garantissant une certaine convergence entre la formation dispensée et les besoins réels du marché du travail. contribuer à promouvoir l’image de la formation professionnelle comme levier de développement, d’emploi et d’insertion sociale.

C’est le cas des projets de réforme et de développement mis en œuvre par l’Agence pour la formation professionnelle et le marketing du travail (OFPPT) conformément à la nouvelle feuille de route pour le développement de la formation professionnelle, dont le fer de lance est le programme Ville des métiers et des compétences (CMC).

Ce programme, dont la convention de financement a été signée le 6 février 2020 sous la présidence de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, nécessite un budget de 3,6 milliards de dirhams et prévoit la réalisation de 12 CMC dans les différentes régions du Royaume, qui seront des plateformes de formation professionnelle dans plusieurs secteurs et accueillera 34 000 stagiaires chaque année.

À cet ambitieux programme s’ajoute le lancement par l’agence, 2019, d’un projet de mise à jour des technologies éducatives qui touche tous les secteurs et permettra à l’horizon pour l’entrée de la formation en 2021, la mise en place, à égalité avec les différents instituts de l’office et les villes de compétences et de savoir, de nouvelles formations et des programmes modernes qui répondent aux attentes des écosystèmes sectoriels et régionaux.

Conformément aux Hautes Instructions Royales sur la consolidation de l’enseignement des langues étrangères et l’intégration des nouvelles technologies dans les formations, l’OFPPT a acquis fin 2019 une plateforme d’enseignement des langues qui comprend des formations en présentiel et d’autres formations à distance, qui fonctionneront dès le tout début de la formation professionnelle.

En outre, et dans le cadre de l’engagement de l’OFPPT à mettre en œuvre le programme intégré de soutien et de financement aux entreprises, l’Agence travaille à l’élaboration d’un nouveau programme visant à sensibiliser les stagiaires à l’importance de l’entrepreneuriat et du travail indépendant, en plus de moderniser la gestion de projet et les programmes de participation. dans les programmes de qualification visant à intégrer le secteur informel.

De nature mondiale et multidimensionnelle, la préoccupation royale des jeunes n’a d’égal que le désir de Sa Majesté le Roi de construire un Maroc développé et développé et d’apporter des réponses appropriées et pertinentes aux préoccupations et aux attentes de ses citoyens.


Source link