Home / Économie / Près de Rennes. "Dans le désert, nous sommes allés le matin avec notre boussole"

Près de Rennes. "Dans le désert, nous sommes allés le matin avec notre boussole"



Samedi, à Servon-sur-Vilaine, Rennes des Sables a revêtu son t-shirt rose pour passer des mains de Christian Pelerin, président du comité du festival, à un chèque tiré de la recette de la course de Saint-Denis, en octobre, à l'appui de leurs efforts humanitaires

Ils ont également assisté à l'événement, le 19 octobre à Servon, pour témoigner de leur engagement.

Depuis le 31 octobre, les six Bigoudenes, Patricia, Estelle, Magali, Lucie, Lysiane et Sandrine, en quête d'aventure, ont commencé à attaquer les étendues sauvages et désertiques du Maroc.

  Ce bouc a été choisi par Desert Reinders.
Ce bouc a été choisi par Rennes du Désert. | Ouest-France

"Nous avons participé au Rose Trip 2019. Il s'agit d'une marche essentiellement féminine, écologique et solidaire qui se déroule dans la région de Marzouga, au Maroc, par une équipe de trois randonneurs. Nous avons créé l'association Rennes des Sables. C'était aussi affirmer notre identité bretonne au milieu des canadiens, des français, des belges ou des ivoiriens ", explique Patricia, servonnaise du test.

Les six aventuriers vont donc y passer cinq jours au total.

Marche de trois jours dans le désert par étapes de 17 à 20 km, parfois à une température de 40 ° environ. "Nous sommes allés dans la matinée avec notre repas lyophilisé et une boussole pour l'orientation. Une belle épreuve! »

Leur journée de solidarité a été divisée en deux actes. Le matin, les participants ont relevé le défi de grimper sur la dune Herg Chebbi, 2 km de long, avec une différence de 150 m sur les derniers 800 m

  Dune impressionnante de 2 km, à escalader
Dune de sable impressionnante de 2 km à gravir | Ouest-France [19659006] "Dur dur dans le sable. Ce jour-là, nous sommes montés pour l'Association du cancer du sein, parlons-en. Sur ce parcours nous avons ramassé beaucoup de débris de toutes sortes, témoins du progrès de la civilisation … Dans l'après-midi, avec l'association Enfants du désert, nous avons conduit deux chèvres drâa, rustiques et de bonnes laiteries, dans deux familles pauvres en une village.

Parents célibataires avec trois et quatre enfants. La chèvre, livrée avec la nourriture d'un an, pourra leur assurer un confort alimentaire.

Avec le soutien de l'Association des enfants du désert, en collaboration avec le ministère de l'Agriculture, les mères se sont engagées à prendre des leçons de lecture et à les transmettre à leurs enfants.

"Nous avons eu une très bonne expérience humaine et sportive et nous remercions tous ceux qui ont rendu cela possible, y compris le comité du festival. "


Source link