Home / Économie / Le plan social de Nokia reste “inacceptable” pour le gouvernement – Le1

Le plan social de Nokia reste “inacceptable” pour le gouvernement – Le1



Le plan de réduction des emplois en France annoncé en juin par Nokia est “inacceptable à première vue”, a déclaré mercredi la secrétaire d’État à la ministre des Finances, Agnès Pannier-Runacher, après une manifestation. employés du fournisseur finlandais d’équipements de télécommunications à Paris.

«Nous sommes ensemble avec les employés et les élus pour diriger l’entreprise à ses limites. Ce plan est inacceptable car il semble“Dit le secrétaire d’Etat sur Twitter après avoir reçu une délégation syndicale à Bercy.

Nokia a annoncé le mois dernier son intention de supprimer 1 233 emplois dans sa filiale française Alcatel-Lucent International, soit un tiers de ses effectifs.

Ces réductions concernent la recherche et développement (R&D) et les fonctions centrales des sites de Paris-Saclay et Lannion (Côtes d’Armor), mais pas les trois filiales françaises Radio Frequency Systems (RFS), Nokia Bell Labs France (NBLF) et Alcatel Submarine Networks (ASN), a indiqué le groupe dans un communiqué.

Des centaines de fabricants d’équipements, dont beaucoup de Bretagne, ont défilé mercredi à Paris pour protester contre ce projet de suppression d’emplois.

“DANSCes licenciements doivent être rendus de plus en plus difficiles et, surtout, le soutien public doit être conditionné. Nokia est l’un des principaux bénéficiaires de la déduction fiscale pour la recherche et élimine la R&D. La logique est que vous gagnez de l’argent“Laurent Berger, secrétaire général de la CFDT, présent au cortège, a déclaré à Reuters TV.

Nokia prétend être totalement exempté des engagements pris, notamment en termes d’emplois, lors de l’acquisition d’Alcatel-Lucent en 2015. Nokia France compte 5 138 salariés, dont 3 640 dans sa filiale Alcatel-Lucent International.

Reuters

Derniers articles par La Rédaction (voir tout)




Source link