Home / Santé / Au Grand-Duché, le virus a été découvert dans les eaux usées du 24 février

Au Grand-Duché, le virus a été découvert dans les eaux usées du 24 février



Au Grand-Duché, le virus a été découvert dans les eaux usées du 24 février

“Depuis le 25 juin, le virus a refait surface dans les échantillons analysés”, note Henry-Michel Cauchie.

archive LQ / JulienGarroy

Les chercheurs du LIST sont formels: Covid-1

9 circulait déjà au Grand-Duché avant la confirmation du premier cas positif.

Le Grand-Duché de Luxembourg a rejoint une alliance internationale pour analyser la présence de coronavirus dans les eaux usées. Après de nombreux pays européens, les États-Unis, le Brésil et l’Inde ont rejoint ce projet scientifique. “Nous avons développé une méthodologie efficace pour obtenir une image de la prévalence potentielle du virus dans la population”, résume le professeur Henry-Michel Cauchie, Institut luxembourgeois des sciences et technologies (LIST).

Jeudi dernier, le chercheur impliqué dans le groupe de travail Covid-19 a présenté les derniers résultats des échantillons prélevés à l’entrée de la station d’épuration du pays. La liste se concentrait sur les stations Beggen, qui traitent les eaux usées de 140 000 personnes, et la station Schifflange, qui voit les eaux usées de 90 000 personnes.

L’apparition de Covid-19 se fait sentir

Dès le début, le professeur Cauchie a pu confirmer une nouvelle déjà annoncée ces dernières semainess: «Nous avons analysé des échantillons congelés en collaboration avec le National Health Laboratory. Il est confirmé que le virus a été détecté le 24 février dans les eaux usées du pays. “ La première infection officielle au coronavirus a été annoncée le 29 février. C’était un homme qui revenait d’un voyage en Italie.

Depuis lors, la présence du virus dans les eaux usées a généralement suivi le nombre d’infections réelles. Au cours de la première phase de la fermeture, les lampes étaient principalement vertes dans les eaux usées. “Depuis le 25 juin, le virus a refait surface dans les échantillons analysés”, note Henry-Michel Cauchie. Les stations suivantes concernent: Beggen, Bettembourg, Schifflange, Bleesbrück, Mersch, Pétange et Hesperange.


Source link